Pour avoir accès aux live et a l'entièreté du site vous devez vous inscrire c'est gratuit !



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chelsea - Arsenal : les notes du match

Aller en bas 
AuteurMessage
gan2

avatar

Messages : 985
Réputation : 1
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 39
Localisation : FRANCHIMONT

MessageSujet: Chelsea - Arsenal : les notes du match   30.10.11 19:24

Arsenal réalise un bel exploit cet après-midi. Menés, les Gunners ont su s'imposer sur la pelouse de Chelsea au terme d'un match fou (3-5).
La Premier League est unique. Pour ce nouveau choc entre deux clubs pensionnaires habituels du Big Five, la rencontre a encore accouché d’un score incroyable. Condamné à l’exploit face à une équipe de Chelsea invaincue à Stamford Bridge depuis février dernier, Arsenal a réussi son pari en venant s’imposer 5 buts à 3, au terme d’un match de folie. L’entame de la rencontre a d’ailleurs été un parfait indicateur sur le scénario à venir puisqu’après seulement trois minutes de jeu, les deux clubs avaient déjà alerté les deux portiers adverses.

Vainqueurs, les Gunners ont pourtant vécu une première période délicate. Avec une défense positionnée très haut et une paire Mertesacker-Santos au fond du trou, les hommes d’Arsène Wenger se sont souvent fait trouer par les ailiers adverses (2e, 5e). Dominés territorialement, les Gunners ont peiné dans la relance, laissant ainsi Chelsea faire le siège de leur moitié de terrain. Et lorsqu’ils ont su se procurer deux actions chaudes coup sur coup (12e, 13e), les partenaires de Robin Van Persie ont payé cash leur manque de réalisme sur une tête de Lampard (1-0, 14e).

Chahuté, Arsenal va même passer tout près de la correctionnelle lorsque Sturridge dévisse dans son face-à-face avec Szczesny (30e). C’est alors que tout s’emballe. Comme un clin d’œil, les Gunners rendent la monnaie de leur pièce aux Blues six minutes après cette action. Lancé par Ramsey, Gervinho décale parfaitement Van Persie qui, seul face au but, égalise (1-1, 36e). Dans un match où les deux défenses n’ont pas vraiment été au rendez-vous, les hommes d’André Villas-Boas pensent toutefois porter le coup d’estocade aux visiteurs grâce à une faute grossière de Mertesacker qui permet à Terry de donner l’avantage aux siens juste avant la pause (2-1, 45e).

Spécialistes des scénarios catastrophes, les Gunners pensent alors revivre un cauchemar. Mais au retour des vestiaires, ils reviennent sur la pelouse transfigurés, plus agressifs et entreprenants. Par l’intermédiaire de Van Persie et de Ramsey, ils ont deux actions pour recoller au score au bout de trente secondes de jeu. Et ce pressing va être payant. Mieux, c’est l’un des joueurs les plus en difficulté lors des 45 premières minutes, André Santos, qui va ramener Arsenal à hauteur de Chelsea (2-2, 49e). Transformés, les Gunners vont ensuite prendre l’avantage suite à une accélération fulgurante de Walcott qui profite d’un contre favorable pour effacer deux défenseurs d’un double contact (2-3, 56e).

Plus à l’aise pour ressortir les ballons et opérant désormais en contre, les Rouge-et-Blanc ont posé problème à leurs adversaires à chaque fois qu’il ont joué dans la profondeur. Mais ils vont toutefois rejouer avec l’ascenseur émotionnel lorsque Santos retombe dans ses travers, effectue une mauvaise relance dont profite Mata qui fusille Szczesny d’une frappe limpide (3-3, 80e). Déçu sur son banc, Wenger croit alors devoir partager les points avec les Blues. C’était sans compter sur un trio Van Persie-Gervinho-Ramsey des grands jours. Mais surtout sur une terrible glissade de Terry qui laisse Van Persie filer seul au but (3-4, 85e). Abattus moralement, les hôtes ont alors lâché prise. Un abandon que ne va pas laisser passer Van Persie qui s’en est allé inscrire un retentissant triplé d’une frappe du gauche splendide (3-5, 92e). La messe est dite. Critiqué de toutes parts après le terrible début de saison de ses troupes, Arsène Wenger réalise un gros coup cet après-midi. Arsenal enchaîne mine de rien une cinquième victoire consécutive toutes compétitions confondues et revient à trois petits points des Blues.

Homme du match : Van Persie (Cool : à l’instar de Gervinho, il débute sa rencontre en ratant une grosse occasion sur un centre de Walcott (13e). Mais le Hollandais n’est pas le meilleur buteur d’Arsenal en 2011 pour rien. Buteur sur la première attaque placée (36e), il va tuer le match à lui tout seul en profitant d’une glissade de Terry pour donner un avantage définitif à Arsenal (85e) avant d’inscrire un triplé dans les arrêts de jeu (90e+2).

Chelsea :

Cech (3) : moins décisif qu’à son habitude et même s’il ne peut pas grand-chose sur les buts adverses (36e, 48e, 55e, 85e, 91e), le géant tchèque a assurément vécu l’une de ses pires rencontres en Premier League. Il faut dire qu’il n’a pas été aidé par sa défense, qui l’a complètement abandonné aujourd’hui.

Bosingwa (4) : clairement fautif sur le but de Santos (48e), il a néanmoins montré de belles choses cet après-midi avec plusieurs montées redoutables. Bien moins percutant en deuxième période, il s’est peu à peu laissé déborder par Gervinho et Santos.

Terry (3) : il a démarré la rencontre sur les chapeaux de roue en distillant un super ballon en profondeur pour Cole (1e). Le capitaine des Blues se transforme même en buteur puisqu’il est à la retombée du corner de Lampard et devance Mertesacker (45e). Une manière habile de répondre aux tabloïds britanniques, qui n’ont cessé d’alimenter la polémique concernant ses éventuels propos racistes la semaine passée. À l’image de son équipe, il a fait preuve d’une grande fébrilité en seconde période jusqu’à cette glissade fatale qui permet à Van Persie de filer seul sur le dernier but (85e).

Ivanovic (3) : l’international serbe a tenu son rang durant une mi-temps, même s’il a parfois eu du mal à contenir Gervinho. Auteur d’un bon retour dans les pieds de Van Persie (17e), il a surtout été précieux dans le jeu aérien et ne s’est que très rarement laissé prendre à défaut en un contre un. S’il ne commet aucune erreur flagrante durant le second acte, il reste l’un des principaux responsables de la déroute de son équipe aujourd’hui.

Cole (4,5) : disponible, le latéral gauche des Blues a constamment apporté des solutions sur son côté durant les 45 premières minutes. Pris de vitesse sur une course de Walcott qui aurait pu coûter cher à Chelsea (11e), c’est lui qui couvre tout d’abord Gervinho sur l’égalisation (36e) avant que l’ailier d’Arsenal ne le crucifie à nouveau sur le troisième but des Gunners (55e). Une fin de match très compliquée à gérer pour l’international anglais.

Obi Mikel (3,5) : très présent en première période, il a su poser le jeu et organiser le milieu de terrain des Blues. L’international nigérian (24 ans, 34 sélections) a distribué des ballons courts en privilégiant le jeu vers l’avant. Il a toutefois omis de venir donner un coup de main à ses défenseurs lors du naufrage collectif à l’heure de jeu. Remplacé par Raul Meireles (75e), qui n’a pas eu le temps de se mettre en évidence.

Ramires (5) : efficace à la récupération, le Brésilien a étouffé les relances courtes d’Arsenal durant la première demi-heure. Toujours aussi juste dans ses interventions, il s’est néanmoins montré assez dur sur l’homme aujourd’hui et aurait pu être averti pour l’ensemble de son œuvre. Cède sa place à Lukaku (72e). Visiblement en jambe, le jeune belge s’est beaucoup dépensé sans toutefois se créer de véritable occasion.

Lampard (5) : c’est ce qu’on appelle la réussite : premier ballon dangereux et premier but sur un superbe service de Mata (14e). Le milieu de terrain ne s’est montré que par intermittence dans cette rencontre, mais souvent à bon escient. Toujours aussi performant sur coups de pied arrêtés, il est tout près de réaliser le doublé sur coup franc (51e).

Sturridge (4,5) : un match aux deux visages pour l’espoir britannique. Très en vue lors des vingt premières minutes, le jeune attaquant anglais a coulé Santos, prenant le Brésilien de vitesse à chaque fois sur son côté. Il loupe par la suite un face à face idéal avec Szczesny (29e) avant de disparaitre de la circulation. Cède sa place à Malouda (61e), qui aura vainement tenté de sonner la révolte des Blues.

Mata (6) : à l’instar de Sturridge et de son équipe, l’Espagnol a eu des hauts et des bas. Très actif en début de rencontre, il se permet lui aussi de crucifier Santos avant de servir un caviar à Lampard sur l’ouverture du score (14e). Bien plus discret par la suite, il ressort de nulle part pour inscrire le 3e but de son équipe sur une magnifique frappe (80e).

Torres (5) : El Nino a été plutôt remuant sans toutefois se montrer dangereux cet après-midi. Auteur d’une frappe cadrée qui aurait pu faire mouche (47e), il a réalisé certains appels qui ont mis la défense d’Arsenal en difficulté, mais en vain. Le champion du Monde 2010 commence à monter puissance chez les Blues, même s’il ne parvient toujours pas à être décisif.

Arsenal :

Szczesny (5,5) : si sa défense a été très sollicitée, le Polonais n’a pourtant pas eu de grosses interventions à faire hormis quelques dégagements du poing. Sauf que sur les trois buts encaissés, il est resté impuissant. A noter qu’il est passé tout près du carton rouge sur une intervention limite sur Cole (50e) avant d’effectuer un gros sauvetage dans la foulée sur un coup franc de Lampard (51e).

A. Santos (3) : quel calvaire pour le Brésilien ! Débordé par Sturridge dès la 5e minute, l’ancien pensionnaire de Fenerbahçe a été en souffrance durant toute la rencontre face à l’Anglais, Cole et Mata. Effacé par un crochet de l’Espagnol sur l’ouverture du score de Chelsea (14e), l’international auriverde a souvent vu les Blues passer par son côté. Auteur de l’égalisation à 2-2 (49e), il semblait avoir repris du poil de la bête en deuxième période. Mais il est très vite retombé dans ses travers puisqu’il a été fautif sur une relance amenant l’égalisation de Chelsea à trois partout, même si l’arbitre aurait pu signaler une faute de Lukaku.

Koscielny (6,5) : l’ex-Lorientais n’a pas chômé. Mis à contribution dès la 2e minute avec un gros sauvetage sur Torres se présentant seul face au but, il a passé beaucoup de temps à rattraper les erreurs de Mertesacker. Auteur d’un sauvetage décisif face à Mata en fin de match, il s’est démultiplié pour permettre aux siens de tenir le score.

Mertesacker (3) : à l’instar d’André Santos, l’Allemand a une nouvelle fois vécu un cauchemar. Pris dans le dos par Lampard sur l’ouverture du score de Chelsea (14e), il est devancé par Terry sur le deuxième but des Blues juste avant la pause. Une piètre prestation que n’a pas dû apprécier Joakim Low présent dans les tribunes du stade.

Djourou (3,5) : positionné sur le flanc droit de la défense en remplacement de Sagna, le Suisse a clairement démontré qu’il avait de grandes difficultés à ce poste. Débordé dès la 2e minute par Cole, il a certes moins subi que Santos, mais il a éprouvé le plus grand mal à contenir les assauts de Mata et de Cole. Remplacé par Jenkinson (75e).

Song (5) : avec une défense centrale en difficulté, le Camerounais a dû s’employer pour colmater les brèches. Mais dès qu’il récupérait le cuir, il a perdu beaucoup de ballons dans ses tentatives de relance. Passeur décisif pour Santos (48e), il a retrouvé des couleurs au retour des vestiaires.

Arteta (5,5) : seul milieu d’Arsenal à avoir été précis dans ses passes lorsque les Gunners étaient en difficulté, l’Espagnol a réalisé un match convenable en donnant du liant à son équipe, surtout en seconde période. Auteur du décalage sur le dernier but de Van Persie (90e+2).

Ramsey (5,5) : une incursion dans la surface adverse en tout début de match et puis plus grand-chose lors des 45 premières minutes. Il a peu de fois fait la différence pour éliminer son adversaire direct même si c’est lui qui décale Gervinho sur le but égalisateur des siens (1-1, 36e). En deuxième période, il a été nettement plus incisif en parvenant à combiner dans les intervalles.

Walcott (6) : une première action dangereuse à la 12e lorsqu’il dépose Cole avant de servir idéalement Gervinho avant de remettre ça à la 13e sur un centre pour Van Persie. Auteur du troisième but d’Arsenal suite à un contre favorable et une accélération fulgurante (56e), l’Anglais a fait mal avec sa vitesse. Remplacé par Rosicky (79e).

Gervinho (6) : il a démarré son match par un énorme raté sur un caviar de Walcott (12e) alors qu’il était seul face à Cech. Mais après, sa capacité à accélérer dans les petits espaces a fait du bien aux Gunners, surtout avec une défense adverse plutôt large dans son marquage. Passeur décisif pour Van Persie (36e). Remplacé par Vermaelen (88e).

Van Persie (Cool : voir ci-dessus.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chelsea - Arsenal : les notes du match
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NOTRE MATCH POUR LES 1/4 DE FINALE DU 10.11.2010 BRETAGNE vs STRASBOURG
» HO / Tomattrick
» J1 match Lorraine - Lille 29 décembre 2010
» Notes HT
» viewver de match

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Foot belge :: D2-
Sauter vers: